A CHACUN SON YOGA
Un yoga à l'écoute de votre santé





EtangJOUG PFCHEMIN PFPUITS PFROUES PFSAULE PF


 
 
Alors... QU'EN DIT LA SCIENCE?

Outre la recherche du Dr Côté à laquelle j'ai eu la chance de participer au CHU de Montréal, les études scientifiques concernant le yoga se multiplient, confirmant les unes après les autres tous les bienfaits du yoga sur le corps et le mental.
Vous pouvez consulter le dernier mémoire du Dr Côté
Jusqu'au dernier souffle : étude phénoménologique sur l'expérience du yoga et de la spiritualité en soins palliatifs ici http://archipel.uqam.ca/6493/1/M13429.pdf

La diminution du stress et donc de tous ses méfaits (sur le coeur, la digestion, l'humeur,etc....) a été maintes fois démontrée. 
Les effets positifs sur les personnes atteintes de maladies graves ont aussi été confirmés : diminution de l'anxiété, meilleure résistance aux effets secondaires des traitements, renforcement du système immunitaire, amélioration de la qualité du sommeil et de la qualité de vie en général sont parmi les bénéfices de la pratique du yoga.



Une étude sur les bienfaits de la respiration démontre que "la respiration yogique est une méthode unique pour équilibrer le système nerveux autonome et pour influencer les troubles psychologiques et ceux liés au stress". Il conclut que l'on peut "considérer le yoga comme un complément bénéfique, sans risque et peu coûteux aux traitements du stress et des maladies associées, de l'anxiété, des troubles post traumatiques, de la dépression, de la dépendance et de la réinsertion". 
"Sudarshan Kriya Yogic breathing in the treatment of stress, anxiety, and depression. Part II--clinical applications and guidelines"

Brown RPGerbarg PL. Columbia College of Physicians and Surgeons, New York, NY, USA..
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16131297?dopt=Citation

Une étude de la Georgia State University, publiée dans la revue "Medecine and Science in Sports & Exercice" (vol 2010 Apr;42(4):651-7) démontre que "le yoga thérapeutique offre des bénéfices supplémentaires aux soins médicaux habituels pour les patients Africains-Américains présentant des déficiences cardiaques en améliorant l'endurance cardiovasculaire, la qualité de vie, les marqueurs inflammatoires et la flexibilité"
 
Une étude de l'université de Calgary conclut que le yoga a un très fort potentiel en tant qu'activité physique pour les personnes en rémission de cancer du sein. Culos-Reed SN, et al. “A Pilot Study of Yoga for Breast Cancer Survivors: Physical and Psychological Benefits,” Psychooncology (Oct. 2006): Vol. 15, No. 10, pp. 891–97.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16374892?dopt=Citation

European Journal of Cancer Care (Volume 16Issue 6 pp 459-552) Following yoga, there was a significant decrease in post-chemotherapy-induced nausea frequency (P = 0.01) and nausea intensity (P = 0.01), and intensity of anticipatory nausea (P = 0.01) and anticipatory vomiting (P = 0.05) as compared with the control group.

Yoga for patients and carers in a palliative day care setting
McDonald ABurjan EMartin S.
Un projet pilote a été réalisé dans un centre de jour de soins palliatifs. Les résultats se sont révélés hautement bénéfiques. 

 

Voir aussi dans les cas de fibromyalgie :

Bradshaw DH, et al. “Psychophysiological and fMRI Indicators of Stress Response in Fibromyalgia Patients, Yoga Practitioners, and Healthy Volunteers,” poster presentation, International Association of Yoga Therapists Symposium on Yoga Therapy and Research, Los Angeles, March 2008.


Voir enfin, si vous avez du temps, la base de données NCBI (National Center for Biotechnology Information) qui renferme une quantité incroyable d'informations sur toutes les études sur le yoga et la maladie.http://www.ncbi.nlm.nih.gov

 



Créer un site
Créer un site